Le bois, matériau et source d’énergie responsable

le bois est sain et naturel

Le bois absorbe l’humidité et la redistribue de manière adéquate selon les besoins de l’ambiance dans laquelle il se trouve. Il se révèle idéal pour l’architecture bioclimatique ou le transport et la vente des aliments. Par exemple, les cagettes en bois combinent ainsi protection, conservation, garantie sanitaire, et faibles impacts sur l’environnement, le matériau étant renouvelable, durable et très économique à usiner pour cet usage. De plus, les emballages en bois sont, pour la grande majorité, réutilisables, réparables, recyclables, et le plus souvent biodégradables.

Consommer du bois, c’est participer à la gestion durable des forêts
et à la lutte contre le changement climatique

Lors de la photosynthèse, les arbres émettent l’oxygène que nous respirons. Durant leur croissance, ils séquestrent ainsi le CO2 gaz responsable de l’effet de serre. La forêt française stocke chaque année 87,9 millions de tonnes de CO2 soit près de 2,8 tonnes de CO2 chaque seconde. Un arbre en croissance séquestre une tonne de CO2 par mètre cube de bois produit.

Récolter les arbres à maturité permet d’éviter qu’ils se dégradent en forêt et ne rejettent alors le CO2 emmagasiné durant leur croissance. Ainsi, une culture raisonnée de la forêt contribue à réduire l’effet de serre tout en favorisant la biodiversité.
Hors de la forêt, le stockage du CO2 se prolonge au sein même des produits bois ou à base de bois ! Enfin, il existe aussi un effet de substitution résultant de l’usage du bois en remplacement d’énergie ou de matériaux plus émetteurs de gaz à effet de serre.

Au total, la séquestration en forêt, le stockage et l’effet substitution représentent 129,8 millions de tonnes de CO2 par an soit 26% de nos émissions nationales.
La filière Forêt-Bois a donc une action positive sur le climat et une utilisation accrue du bois issue de forêts gérées durablement, la renforce.

Dans le sillage des grandes conférences environnementales des années 1990, le secteur Forêt-Bois se mobilise et donne naissance, en 1999, au système de certification PEFC. Ce label garantit au consommateur que le produit qu’il achète est issu de sources responsables et, qu’à travers son acte d’achat, il participe à la gestion durable des forêts.

Le bois permet de réaliser des économies d’énergie
et s’inscrit dans l’énergie circulaire

Se chauffer au bois est un des moyens de chauffage les plus économiques et responsables. Le bois est un combustible compétitif. Son coût est 2 à 4 fois moins élevé que celui des énergies fossiles et est mieux maîtrisé12. Dans le cadre de la transition énergétique, deux objectifs majeurs ont été assignés au bois :

1- améliorer le parc d’appareils de chauffage des particuliers, afin de produire plus de chaleur avec autant de combustible mais en utilisant ce dernier sous des formulations plus performantes (granulé, bûche sèche), dans des équipements de technologie avancée.

2- développer le bois énergie dont le chauffage collectif et industriel au bois,en valorisant des coproduits de l’exploitation forestière, paysagère et de l’industrie du bois, mais aussi du bois en fin de vie. Le bois énergie s’inscrit pleinement dans l’économie circulaire.

En France, 79% des déchets bois sont valorisés. 57% en une autre matière et 22% en énergie13.

Le bois permet des chantiers plus rapides et “responsables”

Les éléments en bois préfabriqués en ateliers sont assemblés directement sur place. Cela représente des économies importantes en eau, temps, déchets et nuisances sonores.